2016, année de réalisations

 

 

0729615

Quelque chose émerge…

2015 fut une année charnière pour les technologies d’images. La réalité virtuelle s’est progressivement affirmée , tandis que l’Ultra-HD a continue sa mue vers une standardisation (cf le débat entre High Frame Rate et High Dynamic Range).

Dans le même temps, les schémas de production sont définitivement bouleversés. La dématérialisation est maintenant encrée dans les processus de production avec la tentation pour les producteurs d’internaliser des étapes de travail qui étaient jusqu’alors une importante activité de laboratoire vidéo. De nouvelles formes de financement se sont confirmées avec le sponsoring, le financement participatif (crowdfunding) et le financement privée.

Les technologies de réseau informatique et les infrastructures de calcul et de stockage de données ont également fait un bon en avant. La gestion et le transfert de ces fichiers deviennent plus que jamais des questions stratégiques. Les fichiers audio-vidéo et autres méta-data se font de plus en plus nombreux. Le format IMF (Interoperable Master Format) est au coeur de cette transformation mais pour qui? Pour quoi? Dans quel but?

La distribution et la diffusion vidéo ont également vu le succés en France de nouveaux services de VOD et SVOD indépendants des opértateurs télécomes (Amazon, Netflix, Canalplay, etc.). Même si nous ne pouvons encore prédire aujourd’hui quel acteur sortira gagnant, l’attente du public n’en demeure pas moins importante. Le marché des consoles de jeux et des smartphones premium a lui aussi marqué 2015 en proposant des plateformes multimédias aux contenus audio et vidéos variés avec de nouvelles expériences d’utilisation. Apple a lancé son AppleTV2 permettant le jeux et l’interactivité avec de nouveaux contenus tandis que Playstation et Samsung misent leur stratégie commerciale sur l’essor de la Réalité Virtuelle.

 

Investissons dans l’innovation et la qualité !

Et nous voila déjà  en 2016. Et comme chaque année, 2016 a débuté avec le CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas où nous avons eu la démonstration de produits de haute technologie pour le grand public. La réalité virtuelle (VR) était bien entendu présente avec de nombreux développeurs d’interfaces et producteurs de contenus et leur vision de cette technologie remise au goût du jour. C’est l’occasion également pour tous les professionnels de l’image de se poser des questions sur les formes narratives possibles de cette technologie. Il s’agit d’une nouvelle grammaire d’écriture et de réalisation. Ne nous voilons pas la face, l’avenir de cette technologie dépend de nous tous. Ne commettons pas les mêmes erreurs de facilité qui ont été faites avec la stéréoscopie 3D. Investissons comme il se doit dans l’innovation et la qualité. Le public ne sera pas dupe et seuls des contenus de qualité inscriront la réalité virtuelle dans le temps. L’équipe de Digital Rise travaille depuis deux ans maintenant sur les différentes formes narratives et la technologie d’image pour la réalité virtuelle. Nous avons acquis une analyse et une expertise qui peuvent être précieuses pour tous les porteurs de projets à 360° qui se lanceront cette année dans la réalité virtuelle et immersive, avec pour exigence la meilleure qualité d’expérience possible pour les utilisateurs.

Digital Rise vous souhaite donc une année 2016 pleine de création et d’innovation 360°, 3D-Relief et transmédia. Nous sommes à  votre service pour vous apporter la meilleure expertise possible au croisement de l’image et de la technologie.

F.K.